Accueil du site > E-citoyen > Protéger la nature > Les amphibiens > Les urodèles > Triton crêté

Triton crêté

// dimanche 3 janvier 2010 // par mens

Au printemps, pendant la période de reproduction, les Tritons crêtés mâles présentent une crête dorsale dentelée parfois assez haute et se prolongeant jusqu’à la queue, leur donnant l’aspect de petits dinosaures.

C’est durant cette période que les Tritons crêtés fréquentent le milieu aquatique. Après la longue danse nuptiale du mâle, la femelle pond de 200 à 300 œufs, collés individuellement sur des plantes aquatiques. Les têtards présentent des branchies externes et leur métamorphose se produit en 2 à 4 mois.

Très sensibles à la pollution et à la modification des milieux, les Tritons crêtés préfèrent les grandes mares ensoleillées et profondes avec beaucoup de végétation. Ils ne s’accommodent pas de la présence de poissons.

On rencontre le Triton crêté en Europe centrale et septentrionale.
Contrairement au tritons alpestres, il ne dépasse pas 1200 m d’altitude.

La raréfaction importante du Triton crêté en France ces trente dernières années est due à de multiples facteurs :

- le remembrement agricole,
- l’urbanisation des plaines,
- l’aménagement routier,
- la pollution des eaux,
- l’abaissement des nappes phréatiques ainsi que le comblement des mares et leur artificialisation en zones de pêche.

Les tentatives de déplacement des populations, suite à des projets d’aménagement par exemple, se sont le plus souvent soldées par des échecs. Seule la préservation de leurs habitats originels permet aux Tritons crêtés de garantir leur survie.