Accueil du site > Vivre à Lentilly > Autoroute A89 > Revue de presse > Année 2010 > Impact du raccordement A89 - Azergues à Fleurieux

Impact du raccordement A89 - Azergues à Fleurieux

// mardi 25 mai 2010 // par mens

Michel Cuvillier, chargé de projet, au Département, présente l’impact du tracé RD385-A89, sur la commune de Fleurieux-sur-l’Arbresle.

- Qui réalisera les travaux ?
Le Département bien sûr, mais aussi ASF.

- Pourquoi ASF ?
ASF doit relier sa voirie, au réseau routier départemental. A la sortie du diffuseur, dit de Dorieux, à la Casse-Froide, elle réalisera une voirie qui rejoindra la RD 70 actuelle, par un giratoire. En amont et en aval de ce « rond point », la société autoroutière réaménagera une portion de la départementale, afin de re-calibrer la forte pente.

- Et le Département ?
En amont du viaduc du Buvet, nous réaliserons une nouvelle voie qui, progressivement, s’éloignera du RD70, jusqu’au haut de la bute des Grandes Bruyères. Celle-ci continuera, en limite de pente, jusqu’à hauteur de la voie ferrée Lyon-Roanne.

- Où passera le viaduc de franchissement de la voie ferrée et de la Brévenne ?
L’ouvrage, d’une hauteur de 7m, franchira la voie ferrée et la Brévenne à hauteur du pont actuel.

- Pourquoi une hauteur de 7m ?
Nous devons tenir compte de la possible électrification de la voie ferrée Lyon-Roanne. La voirie, toujours en aérien, franchira la partie nord-est du site industriel (ex CPCT), pour atteindre le RD596 (route de l’Arbresle).

- Comment se fera ce raccordement ?
Par un giratoire situé, légèrement en amont (au Nord-Ouest) de l’actuelle intersection RD 596-RD70.

- Qui sera consulté ?
Les élus d’abord. Le pré-projet a été ou sera présenté aux élus des communes et communautés de communes concernées. De nombreuses études de terrain restent encore à réaliser. La MDR finalisera le projet, en concertation, avec les élus locaux. Il tiendra compte des contraintes et servitudes. Le bâti existant ne devrait pas être impacté par le projet.

- Quand le tronçon sera-t-il mis en service ?
Cette section sud du projet devrait être mise en service, fin 2013. Elle permettrait dans un premier temps de relier la RD 385, via le giratoire du Pont de Dorieux et la RD 596, à l’A89. Le tronçon nord, concernant les communes de Belmont et Châtillon d’Azergues, demandant plus de temps : contraintes, pour la voie ferrée Lozanne-Paray, relief très accidenté.

Propos recueillis par Gérard Urbin