Accueil du site > Vivre à Lentilly > Autoroute A89 > Les travaux > Centrales à enrobés à Sarcey

Centrales à enrobés à Sarcey

// vendredi 6 juillet 2012 // par mens

Eurovia réalise dans le cadre du chantier de l’A89 (secteur Rhône), les travaux de chaussées, les poses de caniveaux pour l’assainissement de surface, de glissières de sécurité en béton et métal.

Pour la fabrication de l’enrobé, deux centrales mobiles sont situées sur le site de Sarcey.

Lors de notre rencontre avec Laurent Daniel, directeur des travaux, nous apprenons que 250 personnes sont employées sur les différents ateliers et/ou chantiers en activité. En raison de différentes contraintes techniques ou liées à la configuration des ouvrages, le chantier n’évolue pas de manière linéaire. A fin juin, 50 % des chaussées sont réalisées, et 50% des volumes nécessaires ont été fabriqués.

JPEG - 254.1 ko
L’une des centrales mobiles à enrobé

L’enrobé est constitué de granulats mélangés à 5% de bitume. Les granulats proviennent des roches extraites en aval du viaduc de la Goutte Vignole. Elles ont été concassées, puis stockées sur les 9 ha du site de Sarcey. Elles représentent 90% des besoins du chantier, 250 000 tonnes restent à produire.

Les chaussées reçoivent 4 couches d’enrobé : la première (couche de fondation) et la seconde (couche de base), ont chacune une épaisseur de 9 cm, constituant l’assise de la chaussée. La suivante (couche de liaison) a une épaisseur de 5 cm. La dernière couche dite de roulement, a une épaisseur de 2,5 cm.

La météo peut perturber la pose de l’enrobé, et en dessous de 5 ° cela devient problématique. Les pluies, orages en particulier, font baisser rapidement la température du produit, affectant l’adhérence et surtout le compactage. En cas de risque d’orage, le chef de la centrale est en liaison avec les responsables des chantiers de pose, afin de moduler la fabrication de l’enrobé.

Les deux centrales mobiles installées à Sarcey produisent en quantité un enrobé de qualité. Les granulats amenés par les chargeurs tombent en rideau dans le tambour de la centrale, et sont séchés. Le bitume est ensuite injecté et mélangé aux granulats lors des rotations du tambour. L’enrobé sort a une température de l’ordre de 160°, et est versé dans les bennes de 25 tonnes de semi-remorques en moins de 2 mn. Pour conserver une bonne température, les bennes sont bâchées. Afin de connaitre les quantités produites et gérer les approvisionnements, chaque camion passe à la bascule.

JPEG - 230 ko
L’enrobé est versé dans les bennes ...